Jardinerie

Bodiguel

producteur & paysagiste

Les conseils de Georges

Le chou

Comme tous les choux, bien enterrer la tige du chou-fleur au moment de la plantation. Ainsi de nouvelles racines se développeront et assureront une bonne alimentation de la plante.
Utilisez les feuilles du chou-fleur pour recouvrir la pomme au fur et à mesure de son développement (dès que la pomme atteint 7 à 8 cm de diamètre), afin de lui conserver sa couleur blanche et son grain fin.

Bien soigner les arrosages en période de sécheresse.
Le sol doit rester frais pendant toute la durée de la culture : il est nécessaire de biner et d’arroser régulièrement et au besoin, de pailler le pied des plants pour maintenir la fraîcheur du sol.

Le principal ennemi du chou, la hernie du chou, est un champignon surtout présent en sol acide ; c’est pour cela que l’on conseille de chauler 2 mois avant la plantation.
Le chou épuise le sol, je vous conseille d’amender avec des engrais organiques potagers.

Les différents types de choux :

Le chou pommé : dont les feuilles larges, lisses (chou cabus), cloquées (chou milan) ou violacées (chou rouge), forment une pomme compacte plus ou moins ronde. Le chou de milan est le plus rustique de la famille et résiste à des températures proches de -10°C.

Le chou de Bruxelles : moins gourmand que les autres choux en matière de sol, et dont le goût s’affine après les premières gelées.

Le chou-fleur : craint le gel et les grosses chaleurs ; à cultiver en climat maritime tempéré (Bretagne, nord) ou dans le sud-est en hiver.

Le chou frisé : au feuillage frisé ne formant pas de pomme ; meilleur après le passage des premières gelées.

Le chou brocoli : formant à l’extrémité de sa tige, des jets, ensemble de petites pommes qui sont des pousses florales consommées avant épanouissement. Tous les choux qui montent à graines peuvent produire ces jets, mais seuls ceux du chou brocoli sont aussi denses et compacts.
Récoltez le chou brocoli en deux temps : d’abord le bouquet terminal situé au sommet de la plante, et un peu plus tard les bouquets latéraux.
Il est conseillé de récolter également la tige qui, coupée en morceaux et cuite comme les jets, se consomment parfaitement.

Le chou rave : formé par le renflement de la base de la tige juste au-dessus du sol ; de bonne conservation hivernal, il sera stocké au frais et au sec dans du sable ou de la tourbe.

Haut de page